UNE EQUIPE D'EXPERTS VOUS REPOND ! Du lundi au samedi de 10h à 19h au  05 31 61 94 46The Fetlock 

Arthrose Cheval et Poney

L'arthrose chez le cheval et le poney

Fréquente chez les vieux chevaux ou poneys, l'arthrose n'est cependant pas une fatalité.

L'arthrose chez le cheval est un phénomène évolutif menant à la dégradation des structures de l'articulation. Ces structures sont composées d'os, de cartilages, de la synovie (liquide intra-articulaire), de la membrane synoviale mais aussi de tendons ou de ligaments. Ce sont tous ces éléments qui vont être affectés par l'arthrose.

Tout commence avec une articulation saine.

Deux os antagonistes (ou davantage) jouent entre eux grâce à leur revêtement de cartilage qui adoucit le contact.

La synovie est un liquide qui permet de « huiler » ces interactions entre les deux cartilages et pour éviter son écoulement, elle est enfermée dans une membrane dite synoviale. Cette membrane recouvre les deux cartilages et enferme le liquide de façon hermétique tout en restant une zone d'échange entre le cartilage et la synovie.

L'ensemble est accompagné de passages de ligaments entre les os (à travers la synovie) et de tendons qui raccordent les muscles aux os.

Cette articulation saine va basculer dans l'état pathologique à cause d'une compression et/ou d'une tension mécanique articulaire anormale.

Autrement dit, soit elle sera en manque de sollicitations, soit il va s'exercer sur l'articulation des chocs anormaux et répétés, qui peuvent provenir :
d'une malformation de naissance des aplombs ou de la colonne,
d'un travail qui amène un mouvement anormal des articulations,
d'un travail excessif pour la musculature du cheval ou du poney (ce qui amène les articulations à compenser),
d'un cheval ou d'un poney trop lourd,
d'une atteinte ligamentaire (section ou lésions d'un ligament),
d'une boiterie de compensation (boiterie destinée à soulager une zone douloureuse) ou d'une position antalgique.

Dans un premier temps, nous considérons l'excès de sollicitations qui reste la cause la plus fréquente d'arthrose.

Lors d'un choc anormalement fort, la synovie ne peut garder les deux cartilages à distance. Ils rentrent donc en collision et vont s'écraser l'un sur l'autre. La conséquence est une altération de la trame qui forme le cartilage. La membrane synoviale souffre aussi de cette collision et s'inflamme.

Si le choc est unique et peu conséquent, le processus peut s'arrêter là. Mais si la situation perdure, le cartilage ne tarde pas à se remodeler et la synovie change de composition. La membrane étant inflammée, elle laisse passer la synovie qui peut aller migrer plus loin.

Le résultat de cette migration porte deux noms : molettes et vessigons. Ces deux tares molles peuvent donc être un signe précoce de l'arthrose qui signale une atteinte des articulations. Le nombre de tares observées permet d'estimer la gravité de la situation ou son caractère répétitif.

Le cartilage du cheval ne se régénère pas et ne peut s'échapper comme la synovie... il se détruit donc au fil des collisions articulaires ce qui réduit son rôle d'amorti à néant. L'os doit prendre la relève et les os rentrent alors presque sans protection en collision.

Ils ne peuvent pas créer de nouveaux remparts, ils vont donc utiliser différemment les composants qui les constituent et se réorganiser. Les zones articulaires sont renforcées avec les constituants du reste de l'os. L'articulation se durcit et le centre s'affaiblit jusqu'à dégénérer complètement. Des fractures de faiblesse peuvent alors intervenir.

Nous avons vu l'évolution d'une arthrose par compression excessive. Pour ce qui est de l'arthrose par tension excessive, les processus sont quelque peu différents.

La tension est exercée par les ligaments et les tendons sur les articulations. La synovie, la membrane synoviale et le cartilage ne sont donc nullement affectés dans un premier temps.

Par contre, l'os sur lequel tire le ligament ou le tendon est mis à rude épreuve dès le départ. Il va donc se réorganiser et renforcer les points d'attache. Le symptôme est bien connu dans les écuries sous le nom de tare dure ou exostoses. Ces tares ne sont pas protégées par un cartilage et vont donc provoquer des chocs anormaux sur l'articulation la plus proche, chocs entraînant une arthrose avec les symptômes associés (vessigons, molettes).

La dernière cause d'arthrose est l'absence de stimulation d'une articulation. Cette cause est indirecte mais redoutable car peu envisagée. En l'absence de stimulation, l'os perd peu à peu toute organisation et toute force. Chaque choc sera donc excessif pour l'articulation.

Exemple : on met un cheval de sport au repos et au box plusieurs semaines suite à une blessure. On reprend le travail sans précaution et on crée une sollicitation trop importante amenant soit à une arthrose par compression, soit par tension.

Dans l'arthrose, le retour en arrière n'est pas possible mais avec des soins, un travail et un suivi appropriés, on peut arrêter le processus. L'arthrose n'est pas une fatalité, c'est le résultat d'une vie inappropriée sur le plan articulaire. 

Il ne tient qu'à vous, propriétaire, de faire changer les choses.

© Le Paturon

arthrose cheval

Le Paturon vous propose aussi toute une gamme d'argile, de gel ou de pommade pour chevaux ou poneys


En savoir encore + sur l’arthrose chez le cheval

Fréquente chez l’homme, l’arthrose l’est tout autant chez les équidés. Si les chevaux ayant pratiqué la compétition de manière intensive et à haut niveau y sont prédisposés, l’arthrose peut toucher tout type de cheval, qu’il soit poney de loisir vivant au pré ou cheval de sport au boxe.

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est une maladie des articulations. Plus précisément, c’est une dégénérescence du cartilage d’une ou de plusieurs articulation.

Bien que souvent associée à la vieillesse, l’arthrose peut également toucher les jeunes chevaux.

Concrètement, l’arthrose s’apparente à un vieillissement prématuré et accéléré de l’articulation. Cette dégradation articulaire provoque des inflammations douloureuses pour le cheval. Au fil du temps, l’articulation perd petit à petit son rôle d’amortisseur, ce qui va entraîner des douleurs et une gêne lorsque le cheval se déplace.

En règle générale, les articulations les plus touchées sont également celles qui sont le plus sollicitées au quotidien puisqu’elles servent tout simplement à maintenir le cheval et ce sont les mêmes qui sont le plus aux prises avec les chocs lorsqu’il se déplace. Il s’agit donc des articulations des membres : les jarrets, les genoux, les boulets.

Quelles causes ?

•    L’hérédité
•    Le surpoids
•    Un traumatisme articulaire
•    Des défauts d’aplombs
•    L’âge
•    Une malformation

arthrose cheval

Comment prévenir l’arthrose ?

Comme disait l’autre « mieux vaut prévenir que guérir ». Contre l’arthrose, la prévention est primordiale et commence dès le plus jeune âge alors que le cheval n’est encore qu’un poulain ! Il est extrêmement important de ne pas perturber la croissance du poulain et de laisser son squelette se développer correctement pour lui éviter des problèmes osseux et articulaires dans sa vie future. Les débourrages précoces et une alimentation déséquilibrée peuvent donc s’avérer particulièrement nocifs.
La prévention de l’arthrose passe également par une bonne ferrure ou un bon parage si votre cheval vit pieds-nus.
La vigilance au travail et la qualité des sols durant les séances sont également à prendre en compte.

Peut-on soigner l’arthrose ?

L’arthrose est une pathologie évolutive, chronique et irréversible.
Les symptômes sont variés : zones chaudes, gonflements, boiteries…
Seul votre vétérinaire pourra établir un diagnostic grâce à un examen clinique et des examens d’imagerie.

Comment soulager l’arthrose ?

Si la maladie et son développement sont irréversible, il est possible d’en limiter la progresser, de diminuer les symptômes et notamment d’atténuer la douleur. C’est par exemple le cas grâce aux actes vétérinaires et médicaux comme les infiltrations. Mais aussi grâce à des cures de plantes aux vertus anti-inflammatoires comme l’harpagophytum.
LE PATURON S'ENGAGE
Livraison Colissimo 4,95€
ou offerte dès 79€ d'achat
Chronopost 23h
Retour 15 jours
Paiements
sécurisés
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos offres et nouveautes Je m'abonne
Je me désabonne
Site administré avec la solution PowerBoutique