UNE EQUIPE D'EXPERTS VOUS REPOND ! Du lundi au vendredi de 9h à 19h – Le samedi de 9h à 12h au   09 70 73 11 14

Gale de Boue Chevaux

Comprendre la gale de boue du cheval et du poney avec Le Paturon :

Syndrome aux étiologies variables et parfois idiopathique, la « gale de boue » reste une expression inventée par le monde des écuries et de l'élevage. Car de « gale » et de « boue », il n'en reste pas toujours une trace dans cette « gale de boue » si connue sur les membres des chevaux et pourtant si mystérieuse dans ses causes.

La gale de boue à Dermatophilus congolensis chez le cheval

L'infection à Dermatophilus congolensis, autrement appelée dermatophilose, se traduit par une dermatite exsudative croûteuse sans prurit (c'est-à-dire une inflammation du derme qui suinte et fait des croûtes mais ne démange pas). Les poils s'agglutinent et partent en mèches avec les croûtes, sous lesquelles on peut parfois trouver du pus. Les robes claires et les balzanes sont les plus touchées.

L'agent causal, Dermatophilus congolensis, est une bactérie actinomycète gram +, anaérobique facultative. Elle se développe sur les zones du derme lésées en les repérant grâce à leur production de CO2.

Une humidité élevée est indispensable à l'installation de la bactérie sur la peau. Les insectes en irritant et en lésant le derme vont aussi favoriser l'infection.

La guérison est spontanée en 3 semaines ou si le climat redevient sec. En cas de surinfection, la guérison peut être retardée mais on observera un rétablissement prompt. Dermatophilus congolensis rentre en dormance pour se protéger et pourra se réveiller dès que les conditions redeviendront favorables.

Cette affection est récidivante si aucun traitement n'est mis en place. De plus, si la maladie n'est plus virulente, elle reste contagieuse et se dissémine via les insectes à la belle saison. Soins gale de gale de boue chevaux

La gale de boue à Pelodera strongyloïdes du cheval

Nématode saprophyte, Pelodera strongyloïdes est un parasite occasionnel qui donne une maladie nommé dermatite rhabditique.

Les larves de ce nématode sont communes dans le fumier dont elles se nourrissent et sur les terrains humides. Elles peuvent attaquer une peau saine mais une exposition permanente à de la boue ou à de la litière souillée, ainsi qu'une autre affection de la peau, sont autant de facteurs favorisants.

Les zones en contact avec les matières infestées présentent une alopécie (perte de poils), une inflammation, des érosions (perte de substance superficielle), des ulcérations (perte de substance plus importante), des papules (lésions en relief, bien circonscrites et fermes), des pustules (vésicules remplies de pus) ou des croûtes (mélange séché d’exsudat, de sérum, de sang, de pus, de débris cutanés et de micro-organismes). Le prurit (démangeaison) peut être très intense ou absent. Ces différents symptômes sont liés à l'évolution des larves dans le derme et les tissus sous-jacents.

La gale de boue à Chorioptes equi des chevaux

Chorioptes equi est un acarien commun qui se nourrit des peaux mortes présentes sur les membres des chevaux. Son action bénéfique peut devenir pathologique en cas d'humidité ou de lésion des membres. La gale chorioptique donne une dermatite prurigineuse (génératrice de prurit) se traduisant par des papules, une alopécie, des croûtes et/ou un épaississement de la peau. Les cas chroniques peuvent évoluer en un fanon humide et suintant.

Chorioptes equi se limite aux zones entourant le paturon et le sabot mais les complications bactériennes ou fongiques peuvent entraîner une atteinte complète du membre.

Cette affection est liée à l'humidité et semble s'améliorer ou guérir par temps sec. La récidive et la contagion sont cependant possibles et certaines en l'absence de traitement adéquat.

La gale de boue suite à la photosensibilisation

La photosensibilisation se fait par une accumulation de toxines dans le derme provenant d'un trouble métabolique, d'une affection hépatique ou d'une intoxication. Le derme devient alors très sensible aux UV et se nécrose suite à l'exposition au soleil. Les chevaux peuvent avoir une alopécie, des croûtes, un prurit et une inflammation des membres au niveau des balzanes ou des zones dépilées (couronne, anciennes dermatoses, cicatrices...). Les robes claires ou les chevaux à peau rose sont également affectés sur l'ensemble du corps.

La gale de boue suite à une allergie

Une allergie à certaines plantes peut provoquer chez des chevaux au pâturage une alopécie, un prurit intense, des pustules, des papules, des érosions ou des croûtes. Cette allergie peut être acquise ou liée à une hypersensibilité d'origine génétique.

Une allergie au plastique ou aux agents d'entretien des protections pour les membres peut aussi être à l'origine d'une gale de boue.

La gale de boue « mécanique »

Le frottement mécanique des protections sur les membres, la présence d'un sol sableux ou l'accumulation de boue répétée peuvent altérer les propriétés de l'épiderme et fragiliser les membres du cheval. Une alopécie, un prurit ou des croûtes peuvent survenir.

Dans tous les cas, la gale de boue ne peut se passer de la mise en place d'un traitement adapté pour limiter les risques de surinfection et les séquelles pour le cheval.

La consultation d'un vétérinaire est recommandée pour déterminer la cause exacte du problème et adapter le traitement.

Pour Le Paturon CK
© Le Paturon

Retrouvez toutes les solutions pour le traitement de la gale de boue des chevaux avec Le Paturon

Gale de boue cheval
 photos, images et textes composants de ce site sont la propriété de la boutique Le Paturon -  usage et reproduction interdit

LE PATURON S'ENGAGE
Livraison Colissimo 4,95€
ou offerte dès 79€ d'achat
Livraison 23h avec
ChronoPost 6,95€
Paiements
sécurisés
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos offres et nouveautes Je m'abonne
Je me désabonne