QUAND COUVRIR SON CHEVAL ?

La nature est bien faite, le cheval dispose d’un pelage d’hiver qui le protège des intempéries et du froid, un cheval vivant au pré avec un endroit pour s’abriter n’a pas besoin de couverture. Seul un cheval convalescent ou dont les réserves de graisse sont insuffisantes a besoin d’être couvert pour vivre au pré. Il faut savoir que la zone de confort thermique du cheval adulte se situe entre 25° et 5°. En dessous de 5°, l’organisme doit produire de l’énergie pour maintenir la température centrale du corps (frissons, mouvements, …). En dessous de zéro, il faut prévoir au minimum un abri et un apport supplémentaire de nourriture.

Et pour un cheval qui travaille ?

Dans 99% des cas nos couvrons le cheval pour des raisons pratiques liées à « l’utilisation » de ce dernier. Si le pelage d’hiver naturel du cheval protège ce dernier du froid et des intempéries, il n’est pas vraiment adapté à un travail même léger. Non seulement votre cheval va transpirer très vite mais en plus il va mettre très longtemps à sécher. En effet le pelage d’hiver du cheval se compose de poils très longs 4 à 6 cm et d’un sous-poil isolant très efficace pour créer une barrière contre le froid mais qui, de par sa densité, sèche lentement.

Tondre ou couvrir pour limiter la pousse du poil ?

Couvrir le cheval pour limiter la pousse du poil est une solution au premier abord moins chronophage et compliqué que la tonte. Cette solution élimine déjà les risques liés à tonte, (la tonte nécessite une certaine expertise pour être bien réalisé et limiter les accidents), elle est aussi plus naturelle. L’efficacité reste variable, car ce n’est pas la température qui déclenche chez le cheval la pousse du poil d’hiver mais le changement de lumière. Dès que le solstice est passé et que les journées diminuent l’organisme du cheval se prépare. La race le degré de rusticité et surtout l’âge ont une influence sur la manière dont le poil pousse et à quel point le fait de le couvrir pour limiter la pousse du poil sera efficace. Si vous avez un pur-sang arabe de 6 ans, que vous avez pris l’habitude de la couvrir sans le tondre dès le début de l’hiver, le résultat devrait être à la hauteur de vos attentes à condition d’utiliser une épaisseur de couverture cheval adaptée. Si vous avez un connemara de 17 ans…ce sera plus difficile de convaincre son organisme de diminuer la pousse de poil d’hiver.

Si vous choisissez la tonte, sachez que le plus souvent plusieurs tontes sont nécessaires dans l’hiver (2 à 4), pour éviter le plus possible les frottements, il est conseillé de laisser le poil autour du garrot et de ne pas tondre les jambes d’un cheval qui va au pré car les poils agissent comme une gouttière pour le ruissellement de l’eau et protègent des irritations cutanées liées à l’humidité.

Découvrez une sélection de couvertures pour votre cheval selon ses besoins …