Pourquoi mon cheval est maigre ?

Le poids du cheval dépend de son alimentation et de son activité physique. Les causes d’amaigrissement chez le cheval sont multiples et doivent être déterminées rapidement.

Un amaigrissement peut être léger ou important, et accompagné ou non d’un refus de s’alimenter.

Définir la gravité de l’amaigrissement vous permet d’en déterminer la cause : en effet, un amaigrissement léger ne nécessite souvent qu’une légère modification de l’environnement du cheval, tandis qu’un amaigrissement sévère peut révéler une pathologie et de sévères problèmes de santé. N’hésitez pas à prendre contact avec votre vétérinaire si vous avez des inquiétudes concernant la santé de votre cheval.

Amaigrissement cheval - Le Paturon

L’amaigrissement de mon cheval est-il conséquent ?

Le système de la note d’état vous aide à définir si votre cheval est maigre ou pas.

Le cheval est noté de 1 à 5 (1 étant maigre, 5 étant obèse), en observant certaines zones où se concentre la graisse : le chignon, derrière l’épaule, les côtes, la pointe de la hanche et la base de la queue. Il faut donc observer ces zones qui doivent contenir de la graisse, mais pas en trop grande quantité, afin de déterminer si votre cheval est maigre ou non. Les os doivent être palpables mais pas saillants.

La note d’état permet de repérer l’amaigrissement assez tôt afin d’y remédier rapidement. Le poids idéal se situe entre 2,5 et 3 sur l’échelle de la note d’état. Un cheval est considéré comme trop fin ou maigre si son poids se situe sous cet intervalle. A savoir également, un amaigrissement peut être considéré comme préoccupant dès qu’il atteint 1,5 sur la note d’état.

Prendre en compte le poids de votre cheval s’avère donc important : en moyenne, le poids d’un cheval adulte en bonne santé se situe entre 380 kg à 1000 kg selon son gabarit, sa taille, sa morphologie, sa race et son sexe. Poney, jument ou d’un cheval de trait, le poids varie forcément ! Il existe d’autres techniques pour calculer le poids d’un cheval, utilisées par les palefreniers.

Zones définissant la note d’état sur un cheval (pouvant être noté 3,5 d’après l’échelle de la note d’état)

Etat cheval - Le Paturon

Amaigrissement du cheval brutal ou lent ?

Il est également nécessaire de définir si votre cheval est atteint d’un amaigrissement brutal ou s’il est apparu plus lentement, en étant chronique ou passager.

Un amaigrissement soudain et important indique une pathologie ou un problème de santé et ne doit pas être pris à la légère.

L’anorexie (le fait de ne pas s’alimenter) est un symptôme non spécifique qui pourrait indiquer un grand nombre de problèmes. A l’inverse, un cheval peut avoir un léger amaigrissement saisonnier, qu’il convient d’empêcher par divers moyens.

Maintenant que l’on peut caractériser l’amaigrissement par son intensité et sa persistance dans le temps, nous allons voir, dans l’ordre, quelles sont les options à explorer lorsqu’un cheval maigrit et vous apportez quelques conseils :

  1. Apporter une alimentation adaptée à votre cheval
  2. Des variations de métabolisme en fonction des individus
  3. L’amaigrissement saisonnier chez le cheval, un cas récurrent
  4. Problèmes de distribution et d’ingestion de la ration
  5. Les ulcères, une cause d’amaigrissement chez les équidés
  6. Parasites internes et externes chez le cheval
  7. Des pathologies équines diverses plus graves
Alimentation cheval - Le Paturon

Quelle alimentation pour mon cheval ? Quel complément alimentaire pour faire grossir un cheval ?

Si le cheval maigrit, l’alimentation apportée doit être remise en question. Il convient de vérifier dans un premier temps que le cheval reçoit une quantité suffisante de nourriture et que celle-ci est adaptée à ses besoins. Le cheval est un herbivore strict qui, à l’état naturel, mange environ 15h par jour. Une alimentation en continu ou la plus fractionnée possible au cours de la journée est la plus adaptée à ses besoins. Le foin et/ou l’herbe est idéalement son alimentation principale. Pour certains chevaux, le foin ne suffit pas et ils doivent être complémentés pour se maintenir en état, par des céréales par exemple, plus énergétiques que les fibres.

Des carences en minéraux ou en vitamines peuvent être observées chez les chevaux dont l’alimentation n’est pas équilibrée. Surtout chez les équidés se nourrissant uniquement de foin et d’herbe, des carences peuvent être suspectées lorsque l’on remarque un léger amaigrissement, une baisse de forme, un poil et de la corne de mauvaise qualité. L’ajout d’un CMV (Complément Minéral Vitaminé) à la ration permet de couvrir tous les besoins du cheval en minéraux et en vitamines.

Son alimentation doit aussi être en adéquation avec son utilisation sportive. Plus un cheval travaille, plus il doit être complémenté afin d’avoir assez d’énergie et de ne pas perdre de poids avec une quantité suffisante.

L’huile, le glucose et le miel peuvent également aider à faire grossir un cheval. Découvrez l’aliment pour faire grossir votre cheval grâce à notre gamme de compléments alimentaires pour le cheval maigre.

Comment varie le métabolisme de mon cheval ?

L’apport nutritionnel nécessaire varie en fonction du métabolisme de chaque individu, de son gabarit et de sa race. Par exemple, les chevaux de type Pur-Sang auront souvent plus de mal à rester en état, à l’inverse des poneys et des chevaux de traits qui ont tendance à l’embonpoint.

L’alimentation doit également être adaptée à l’âge de l’équidé. Un cheval âgé, en croissance ou en lactation aura tendance à perdre du poids plus facilement et doit être complémenté efficacement. S’il ne reçoit pas de compléments adaptés, on risque d’observer un amaigrissement progressif.

Mon cheval est-il atteint d’amaigrissement saisonnier ?

L’amaigrissement saisonnier est fréquent chez le cheval qui vit au pré. L’apport d’herbe est moindre à la mauvaise saison. Même s’il est complémenté en foin, celui-ci est moins riche que l’herbe. Ce changement d’alimentation conjugué aux conditions climatiques va lui faire perdre de la graisse. Un léger changement de poids est normal en hiver et peut être rapidement corrigé en complémentant davantage le cheval.

Cependant, une forte perte d’état en hiver n’est pas normale. Certains chevaux se nourrissent d’herbe mais se restreignent sur leur consommation de foin, car il est plus difficile à mâcher, ce qui peut cacher un problème de dents.

Amaigrissement saisonnier cheval - Le Paturon

Mon cheval n’ingère pas ou peu sa ration ?

Une fois la ration distribuée, une observation du cheval permet de repérer si celle-ci est correctement ingérée. En effet, au sein d’un groupe de chevaux, les individus les plus dominés peuvent être privés de l’accès à la nourriture. Un cheval plus faible ou ayant des difficultés à se déplacer pourrait tout simplement ne pas avoir accès aux aliments. Les chevaux sujets au stress peuvent aussi moins s’alimenter que les autres : en état d’alerte, ils préfèrent rester en mouvement plutôt que de se nourrir.

En observant le cheval pendant qu’il mange, on peut aussi remarquer s’il peine à mâcher ou à déglutir et s’il recrache des petits bouts d’aliments non mâchés. Cela peut indiquer un problème dentaire : ils sont fréquents chez les chevaux. Ses dents doivent être vérifiées par un dentiste tous les 1 à 2 ans, afin de détecter d’éventuelles dents de loup ou fractures dentaires, qui pourraient gêner l’alimentation.

Si l’amaigrissement persiste alors que le cheval reçoit une ration adaptée à ses propres besoins, convenablement distribuée et ingérée, d’autres problèmes peuvent être suspectés.

Mon cheval est-il sujet aux ulcères ?

Après avoir vérifié l’état des dents, cause de non-alimentation la plus fréquente, il faut vérifier la suite du tube digestif, à savoir l’estomac.

Les ulcères sont une pathologie fréquente et souvent peu diagnostiquée. En effet, 70 à 90% des chevaux de course à l’entraînement auraient des ulcères. Il s’agit d’altérations de la muqueuse gastrique liées à l’augmentation de l’acidité de l’estomac. Plusieurs facteurs peuvent les causer, dont :

  • Le stress,
  • Une diète prolongée,
  • Une alimentation trop riche en céréales et insuffisante en fibres.

Lorsque l’estomac est vide, les acides de la partie inférieure de l’estomac ont tendance à attaquer la partie supérieure. Il est alors important de fractionner les repas et les aliments afin que le cheval s’alimente quasiment en continu, sans causer pour autant des problèmes de digestion.

Les ulcères peuvent être diagnostiqués par gastroscopie et ensuite traités par des pansements digestifs et des anti-acides en attendant la cicatrisation. Le traitement des ulcères réside aussi principalement dans la gestion de l’alimentation et du mode de vie du cheval.

Par ailleurs, il existe des huiles et huiles de massage afin de soulager le cheval en cas de problèmes gastriques et d’ulcères.

Quels sont les parasites internes et externes connus chez le cheval ?

Les parasites causent la plupart du temps un affaiblissement de leur hôte et peuvent ainsi provoquer un amaigrissement. Les parasites internes les plus fréquents du cheval sont les vers.

Il est recommandé de vermifuger son cheval 4 fois par an, à chaque changement de saison. On reconnaît souvent un cheval infesté par des vers par des côtes apparentes et un ventre gonflé. Il existe différents types de vermifuges avec différentes molécules qui ne traitent pas les mêmes types de vers. C’est pourquoi, il est aussi recommandé de changer fréquemment de molécule afin de ne pas sélectionner des vers résistants au sein de l’organisme. Pour traiter plus spécifiquement les vers de son cheval et mieux choisir son vermifuge, un examen coprologique peut être conseillé, afin de savoir quels vers infestent le cheval.

Les parasites externes du cheval peuvent aussi affaiblir son organisme et entraîner un amaigrissement (teigne, gale, …). Au-delà de simplement affaiblir leur hôte, les parasites sont des vecteurs pour des maladies virales et bactériennes. Les tiques transmettent notamment la piroplasmose et la maladie de Lyme.

Découvrez ici notre article sur le vermifuge chez le cheval.

Quelles sont les autres pathologies équines plus graves ?

D’autres maladies peuvent être explorées si l’amaigrissement persiste et s’il est associé à d’autres symptômes :

Autres pathologies causées par l’amaigrissement du chevalDéfinitionSymptômesRemèdes et traitements
Maladie de CushingDue à une dégénérescence de l’hypothalamus et à des perturbations des hormones stéroïdes.Fréquente chez le cheval âgé (notamment les poneys).

Ellle se caractérise par une perte d’état, un poil terne (hirsute, long, anomalies de la mue), un abattement, une augmentation de la soif, une polyurie et des infections fréquentes.

Elle peut entraîner des complications comme la fourbure ou même des troubles neurologiques.

Le cheval atteint doit suivre un traitement médicamenteux à vie afin d’atténuer les symptômes.
Maladie de LymeSe transmet par les tiques et n’est ensuite pas contagieuse pour les autres chevaux.Difficile à diagnostiquer car les symptômes sont peu spécifiques, variables et peuvent parfois passer inaperçus : fièvre, léthargie, anorexie, amaigrissement chronique.Elle peut être traitée par des antibiotiques.
PiroplasmoseLa piroplasmose peut aussi provoquer un amaigrissement chronique. Elle existe sous deux formes : une forme aiguë et une forme chronique, dite inapparente.La forme aiguë est rapide et grave, entraînant un refus de s’alimenter, une forte fièvre, une anémie puis un ictère.

Toutefois, si le premier symptôme remarqué est l’amaigrissement, alors il s’agit de la forme chronique de la maladie, celle-ci entraînant un abattement, une perte d’état et une intolérance à l’effort.

Un traitement doit être mis en place immédiatement afin d’enrayer la propagation de la maladie.

Lorsque le cheval maigrit, il est nécessaire d’adapter son alimentation et/ou son mode de vie. En cas de persistance, l’amaigrissement permet de signaler un problème plus important : il peut cacher un parasitisme, un problème au sein du tube digestif ou bien d’autres maladies virales ou bactériennes.

Rapprochez-vous d’un vétérinaire si vous avez des doutes concernant l’état de santé de votre cheval. Lui-seul pourra établir un diagnostic précis et vous apporter des conseils.